Etude sur la cigarette électronique en Nouvelle Zélande
Etude sur la cigarette électronique en Nouvelle Zélande

E-Cigarette : 200 fois moins toxique selon une nouvelle étude

Selon les résultats de l’étude dirigée par le Dr Murray Laugesen, la vapeur d’une cigarette électronique ne contient qu’une fraction des toxines présentes dans la fumée de cigarette, ainsi qu’une concentration de nicotine plus faible. Ainsi, cette nouvelle recherche scientifique  publiée aujourd’hui dans le New Zealand Medical Journal, confirme que les cigarettes électroniques sont , au minimum, 200 fois moins dangereuses que les cigarettes de tabac.

Etude et tests en laboratoire sur les e cigarettes

L’étude scientifique du Docteur Murray a porté sur 14 marques d’e-cigarettes pour la nicotine et les toxines connus. Les résultats ont ensuite été comparés avec ceux d’une étude plus ancienne datant de 2008 pour ce qui concerne la nicotine et les toxines présentes dans la fumée d’une cigarette Marlboro. Les produits testés ont été achetés sur internet en 2013, en raison de leur illégalité en Nouvelle-Zélande.

Ainsi, les tests en laboratoire ont montré que les cigarettes électroniques achetés en 2013 émettent environ 200 fois moins d’aldéhydes (acétaldéhyde, formaldéhyde et l’acroléine) qu’une cigarette Marlboro et 73% de moins que celles de 2008.  Par ailleurs, les substances dangereuses fréquemment associés aux e cigarettes telles que  le diéthylène et monoéthylèneglycol, n’ont pas été détectées dans la vapeur.

Cependant, les résusultats de l’étude neo zélandaise ont également suggéré que  les cigarettes électroniques dont l’étiquette indiquait  16, 18 mg (20 mg/ml étant le maximum autorisé en France) et plus de nicotine en contenait en réalité entre 5 et 46 mg et plus . Le Dr Laugesen souligne un manque de contrôle de la qualité qui devrait être assisté à travers un suivi dans le cadre d’une réglementation. Il ajoute :

Nous avons trouvé des différences entre la teneur réelle en et celle indiquée sur l’étiquette

Cependant, même dans ces conditions, la nicotine délivrée dans chaque bouffée était encore bien en deçà de ce qu’un fumeur obtient à partir d’une cigarette de tabac. La plus forte concentration de nicotine par bouffée enregistrée dans l’étude de Laugesen était de 93 mcg, alors que  Marlboro utilisée pour le contrôle livrait 147 mcg à chaque aspiration !  Les résultats ont également montré que les e-cigarettes de nouvelle génération délivrent plus de nicotine que celles de 2008.

La cigarette électronique ne cause pas le cancer !

Pour le Dr Murray Laugesen la différence observée entre le dosage de nicotine réel et celui indiqué sur les flacons de e liquides ne peut être la cause de doutes sérieux ou de préoccupation vis à vis de la cigarette électronique. Ce constat est simplement la preuve que le contrôle de la qualité devrait être la principale priorité de tous.

Si le gouvernement décide de réglementer les cigarettes électroniques, c’est quelque chose qu’il devra envisager. En attendant, nous avons 5000 personnes qui meurent chaque année à cause du tabac. Les E-cigarettes contenant de la nicotine ne causent pas le cancer et ne tuent pas les gens ! Elles ont été mises en vente depuis 2007 dans l’ouest et il n’y aucun rapport de cancer ou similaire de leur part « .

La recherche de Laugesen montre non seulement que les cigarettes électroniques sont 200 fois moins toxiques que le tabac, mais également que ces dispositifs révolutionnaires représentent une alternative moins nocive et plus efficace pour contrer le tabagisme

Le chercheur Oliver Knight-West de l’Institut national pour l’innovation en santé à l’Université d’Auckland, a déclaré après avoir lu les conclusions de Laugesen que les produits d’aujourd’hui sont de loin supérieurs, et des études scientifiques de ce genre sont la meilleure preuve que nous pouvions espérer.

Nous ne pouvons pas être certains que les e-cigarettes sont totalement inoffensive et que vapoter à long terme est sans risque, mais nous pouvons être sûrs que si des effets négatifs sur la santé sont détectés, ils seront très faible par rapport aux dangers avérés du tabagisme

En Nouvelle-Zélande, les cigarettes électroniques contenant de la nicotine sont actuellement classé dans la catégorie « médicament »,  ce qui signifie qu’elles ne peuvent être vendues légalement dans le pays. Cependant, elles peuvent être commandées sur des sites internet étrangers, pour un usage personnel.  Pour Oliver Knight-West il est temps que tout cela change !

Avec le bon cadre législatif, les e-cigarettes avec nicotine pourraient être juste la percée pour aider des centaines de milliers de Néo-Zélandais deviennent non fumeur, vivent plus longtemps et en meilleure santé

A découvrir - A la Une

Vape Saint Eustache

Vape à Saint Eustache – Paris

En collaboration avec l’artiste-peintre et photographe Laureline (visitez son site Artisthme pour découvrir son univers original) nous …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *