Critiques du Dr Farsalinos sur l'étude du vapotage passif de l'INSP
Critiques du Dr Farsalinos sur l'étude du vapotage passif de l'INSP

Konstantinos Farsalinos dénonce une étude norvégienne sur le vapotage passif

Selon le Dr Konstantinos Farsalinos, l’Institut norvégien de santé publique qui a récemment publié un rapport sur les dangers du vapotage passif devrait immédiatement retirer ce qu’il considère être de fausses déclarations au sujet de l’exposition passive à la vapeur de cigarette électronique.

Les vives critiques du Dr Farsalinos sur les résultats de l’INSP

Il y a quelques jours, l’Institut norvégien de santé publique (INSP) a publié un rapport sur ​​les cigarettes électroniques faisant état des dangers du vapotage passif qui seraient aussi important que celui du tabagisme passif. Utilisant les données de l’institut SIRUS ainsi que celle de et Karl Erik Lund, le rapport admet, néanmoins que la e-cigarette est principalement utilisée par les fumeurs et ex-fumeurs. Cependant, le Dr Farsalinos souligne que les déclarations de l’institut liées à la nicotine seraient manifestement erronées.

Nous avions observé dans un précédent article sur l’étude du vapotage passif que le rapport faisait état d’un certain nombre d’incertitudes et de difficultés auxquelles les chercheurs se sont heurtés. Pour Farsalinos l’INSP accuse indirectement la grande variation entre les différentes cigarettes électroniques et e-liquides, ainsi que celle, aussi grande, des modes d’utilisation. Il ajoute, par ailleurs, que le phénomène est plus qu’évident et tout à fait normal, en précisant ironiquement :

Je doute que chaque carotte soit pourvue de la même vitamine A ou que chaque orange renferme la même la vitamine C, et je doute que chaque consommateur mange les mêmes quantités de carottes et oranges tous les jours, ou les mâchent de la même manière … La variabilité est là pour satisfaire les différentes préférences par les différents consommateurs. Mais aucune note n’en fait état dans le rapport de l’institut de santé publique norvégien !

L’erreur la plus importante dans le rapport se réfère à l’exposition passive à des e-cigarettes (appelé communément vapotage passif). En particulier, le rapport mentionne que les niveaux de nicotine dans l’environnement suite à une exposition passive à des aérosols e-cigarette causent de manière semblable les niveaux élevés de nicotine dans le sang que celui du tabagisme passif des cigarettes régulières. Cela signifie que l’on peut attendre des effets néfastes similaires liés à la nicotine de la fumée passive de e-cigarettes que pour les cigarettes régulières. Selon l’INSP :

Cela ne signifie pas que le vapotage passif, c’est à dire, l’exposition passive à des aérosols de e-cigarettes provoque des effets cancérigènes, mais que le tabagisme passif peut affecter le système cardio-vasculaire, avoir des effets stimulants et  contribuer à la dépendance.

Pour Konstantinos Farsalinos il n’y a pas un seul mot de vrai dans cette déclaration !

Tout d’abord, les taux de nicotine dans l’environnement sont au moins dix fois plus élevé lorsqu’il s’agit de la fumée d’une cigarette papier qu’avec la vapeur d’une e-cigarette. En outre, l’exposition passive à des cigarettes électroniques ne cause pas « des niveaux aussi élevés de nicotine dans le sang » que celui du tabagisme passif . A ce propos, une étude réalisée par un groupe espagnol a révélé des niveaux de cotinine salivaire (alcaloïde trouvé dans le tabac, également dans le metabolite de nicotine) qui étaient environ 1200 fois plus faible dans le vapotage passif que dans le  tabagisme actif.  Le Dr Farsalinos assure :

Comme je l’ai calculé dans mon commentaire sur l’étude espagnole , le niveau d’apport de nicotine dans l’exposition passive à l’e-cigarette n’est pas seulement sans danger, mais n’a absolument aucun effet biologique, même selon les critères réglementaires strictes.

Selon Farsalinos l’institut de santé publique de Norvège devrait retirer de son rapport les fausses informations et en fournir des meilleures : plus adéquates, plus fiables et fondées sur des certitudes scientifiques.

A découvrir - A la Une

Vape Saint Eustache

Vape à Saint Eustache – Paris

En collaboration avec l’artiste-peintre et photographe Laureline (visitez son site Artisthme pour découvrir son univers original) nous …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *