Académie de médecine - Recommandations sur la cigarette électron
Académie de médecine - Recommandations sur la cigarette électron

Position de l’académie de médecine sur la e cigarette

Dans un rapport publié le 3 Mars 2015, l’Académie nationale de médecine suggère sur la e cigarette a totalement changé la vision de la lutte anti tabac au cours des trois dernières années. Par conséquent, il n’est pas surprenant qu’elle recommande la cigarette électronique comme outil de sevrage tabagique.

La cigarette électronique est un outil utile contre le tabac

Les résultats de l’étude de l’académie française de médecine fait suite à ceux de l’enquête de l’INPES qui a révélé que la cigarette électronique a aidé environ 400 000 Français à arrêter de fumer totalement. Ainsi, l’Académie a jugé nécessaire de prendre position sur la question de l’e-cigarette et exprimer également ses recommandations et la façon dont elle devrait être réglementée.

La cigarette électronique est un outil utile contre la mortalité et la morbidité qui permet aux gens de quitter progressivement cigarettes de tabac liée au tabagisme

Le rapport reconnaît également que les e-cigarettes sont moins toxiques,  ne contient pas de monoxyde de carbone ou le goudron et la concentration de substances cancérogènes est entre 9 et 450 fois plus faible que celles contenant du tabac, comme l’ont confirmé de nombreuses études scientifiques. L’Académie nationale de médecine considère, ainsi, que les cigarettes électroniques pourraient être plus efficace, que les thérapies traditionnelles de remplacement de la nicotine, pour aider les fumeurs à réduire le nombre de cigarettes fumées.

La cigarette électronique serait, par ailleurs, deux fois plus efficace pour aider à cesser de fumer complètement, grâce à un meilleur système d’administration de nicotine, sans parler de l’importance du geste que le fumeur ne perd pas lorsqu’il vapote contrairement à un substitut nicotinique comme le patch ou la gomme à mâcher.

Conseils de l’académie de médecine pour la cigarette électronique

Compte tenu de la baisse significative du nombre des fumeurs français inscrits, qui coïncide avec l’apparition des cigarettes électroniques, l’Académie de médecine conseillent (sous forme de recommandations aux autorités ?) vivement de ne pas dissuader les fumeurs d’utiliser la cigarette électronique. Le rapport des scientifiques précise :

Au lieu de cela, les cigarettes électroniques doivent être à la disposition des fumeurs qui désirent cesser de fumer

En ce qui concerne la réglementation des cigarettes électroniques, la société de médecine aimerait voir au moins une partie d’entre elles classées dans la catégorie « médicament », en particulier celles qui contiennent des concentrations de nicotine supérieures à 20 mg / ml, dont la vente est actuellement interdite en France.

Ainsi, l’académie de médecine estime que le statut de médicament permettrait à ces produits d’être inclus dans les thérapies de sevrage tabagiques pour que les utilisateurs puissent bénéficier d’un remboursement de l’assurance maladie.  Les membres pensent également que la publicité ou la promotion de cigarettes électroniques doivent être interdites sauf si elles sont officiellement classées comme une aide pour arrêter de fumer.

Une interdiction sur les ventes de e cigarettes aux mineurs et leur utilisation dans les lieux publics  font également parties des recommandations.

A découvrir - A la Une

Vape Saint Eustache

Vape à Saint Eustache – Paris

En collaboration avec l’artiste-peintre et photographe Laureline (visitez son site Artisthme pour découvrir son univers original) nous …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *